TraLaLa

with the support of CNRS

See also the page project at the CDuce website

Le projet TraLaLa se propose d’étudier les aspects de traitement, d’interrogation et de manipulation de grandes masses de données lorsque celles-ci sont disponibles au format XML. Nous nous intéressons plus précisément aux aspects langages de programmation et langages de requêtes. Notre ambition est de couvrir de manière intégrée un large spectre de problématiques: de celles liées aux aspects langages (expressivité, typage, étude de nouvelles primitives de programmation, logiques sous-jacentes pour l’interrogation, optimisation logique), jusqu’aux aspects traitant l’accessibilité des données (données en streaming, compression, définition de modèles d’accès en mémoire secondaire, utilisation de moteurs de persistance), en passant par les problématiques liées à l’implantation (compilation du filtrage, optimisation physique, vérification du sous-typage, modèles d’exécution pour le streaming).

Nous attaquerons ces problématiques en organisant notre recherche selon trois axes directeurs: langages de requêtes, traitement de données à la volée et typage de documents.

  • langages de requêtes : étude théorique de paradigmes d’interrogation sous l’angle de l’expressivité et de la complexité; définitions de langages de requêtes pour XML ayant les caractéristiques d’expressivité restreinte et de déclarativité typiques des langages du modèle relationnel ; implantation puis conception et validation de techniques d’optimisations adaptées à ces différents paradigmes.

  • traitement des données à la volée (streaming) : identification d’une classe de requêtes qu’il est possible d’évaluer par “streaming”, avec ou sans compression des données, et dans le premier cas de détermination de la granularité optimale de compression.

  • contraintes et typage de documents : vérification (efficace) de contraintes d’intégrités plus fines que celles des langages traditionnels (par exemple, l’ interleaving des éléments XML; utilisation des types statiques pour la compilation efficace et l’optimisation de requêtes).

Outre une unité méthodologique, et une unité dans les objectifs, la coopération au sein du projet est accrue par la décision de choisir une cible logicielle unique à nos efforts d’implantation, le langage CDuce, qui est développé conjointement par le LIENS et le LRI, deux des sites participants à ce projet.

Composition

  • Projet GEMO, INRIA Futurs et LIAFA, équipe Vérification:
    • Luc SEGOUFIN[1] (CR INRIA), Ioana MANOLESCU (CR INRIA), Anca MUSCHOLL (Pr), Andrei ARION (Doc), Mathias SAMUELIDES (Doc)
  • LIENS, Laboratoire d’Informatique de l’ENS, équipe Langages:
    • Giuseppe CASTAGNA[1] (CR CNRS), Alain FRISCH (Ingénieur corps des Télécoms)
  • LIF, Laboratoire d’Informatique Fondamentale de Marseille, équipe Move:
    • Silvano DAL ZILIO[1] (CR CNRS), Denis LUGIEZ (Pr), Charles MEYSONNIER (Doc)
  • Equipe MOSTRARE, INRIA Futurs et LIFL, Laboratoire d’Informatique Fondamentale de Lille, équipe STC:
    • Anne-Cécile CARON[1] (MdC), Sophie TISON (Pr), Joachim NIEHREN (Ing.Exp. INRIA), Jean-Marc TALBOT (MdC), Iovka BONEVA (Doc), Denis DEBARBIEUX (Doc)
  • LRI, Laboratoire de Recherche en Informatique, équipe Bases de Données:
    • Véronique BENZAKEN[1] (Pr), Nicole BIDOIT (Pr), Marwan BURELLE (Doc), Cédric MIACHON (Doc), Matthieu OBJOIS (Doc), Virginie THION (Doc)
  • Partenaires étrangers
    • Haruo Hosoya (Univ. Tokyo – Japon), Benjamin C. Pierce (Univ. Pennsylvania – USA), Thomas Schwentick (Univ. Marburg – Allemagne)
Silvano DAL ZILIO
Silvano DAL ZILIO
CNRS Researcher

My research interests include formal methods and concurrency semantics.

Related