These Kaouthar

Titre : Modèles adaptatifs pour la génération de protocoles d’auto-administration pour les systèmes communicants autonomes

Etablissement: UT1

Financement: bourse CMCU et bourse de mobilité tunisienne

Ecole Doctorale : MITT

Directeurs de thèse : Khalil Drira et Said Tazi (Labo: LAAS-CNRS)

Etablissement de co-tutelle: ENIS

Directeur de thèse : Mohamed Jmaiel (Labo: REDCAD)

Description du sujet:

L’informatique ubiquitaire tend à rendre les ordinateurs et les dispositifs de communication omniprésents dans la vie quotidienne des utilisateurs. Elle suscite des modèles et des applications complexes du point de vue technologique et du point de vue communication entre les machines elles même et avec leurs utilisateurs. La technologie M2M ou « machine-to-machine » ouvre de nouvelles perspectives pour l’informatique ubiquitaire et soulève des défis de conception. Elle permet de mettre des infrastructures matérielles et logicielles en communication collaborative. L’utilisation de machines dotées de moyens de communication avancés (IP, WIFI, Bluetooth…) permet de réaliser cette collaboration en réduisant la nécessité de l’intervention humaine. L’auto-observation (self-monitoring) est une fonction essentielle pour surveiller et corriger le comportement global du système et les comportements individuels de chacune des entités le constituant. Le but de cette thèse est de proposer un ensemble de modèles pour réaliser et générer les protocoles de monitoring à distance d’un système communicant autonome, dans un contexte appliqué aux technologies « machine–to-machine ». Une première étape de ce travail de thèse consiste à définir une architecture orientée service pour permettre à un système communicant autonome de s’auto-surveiller et s’auto-administrer. Cette architecture doit fournir une solution pour offrir des services configurables d’administration dynamique de ces systèmes. La deuxième étape consiste à élaborer l’ensemble des modèles nécessaires pour générer automatiquement des gestionnaires permettant d’interagir avec le module d’administration défini dans l’étape précédente. Ces gestionnaires doivent être conçus de façon générique afin d’avoir des caractéristiques multiplateformes et de pouvoir être implantés sur plusieurs types d’appareils (PC Standards, PDAs, smartPhones…). La troisième étape consiste à faire évoluer les gestionnaires générés pour qu’ils puissent analyser l’état observé et prendre des décisions de reconfiguration proactive ou réactive, de façon autonome. Cette troisième étape peut être entièrement développée ou bien constituer une perspective pour ce travail de thèse, en fonction de l’avancement des travaux, et des difficultés liées aux nouvelles technologies expérimentées. Les technologies du Web sémantique devront permettre une automatisation et une amélioration des problèmes liés à la gestion dynamique des services et des composants élémentaires qui les constituent. Des approches de description sémantique afin d’élaborer une méthode de description pour une caractérisation raffinée des objectifs et du contexte de l’auto -administration seront étudiées. Les métadonnées relatives au contexte de l’application, de ses utilisateurs et de l’infrastructure de communication et de calcul seront classifiées, décrites et instanciées. Des techniques d’annotation ou de description sémantique selon les nouveaux standards issues de la recherche des web services et des ontologies (AS-WSDL, OWL) seront évaluées et adaptées aux besoins de l’auto-administration.

Publications :

  1. A comprehensive ontology-based approach for SLA obligations monitoring, Rapport LAAS No08363. 2nd International Conference on Advanced Engineering Computing and Applications in Sciences (ADVCOMP 2008), Valence (Espagne), 29 Septembre - 4 Octobre 2008, pp.217-222 (Best Paper Award)